Les chiffres malins

menu

Si les chiffres malins sont avant tout un jeu de société, cela ne les empêche pas de présenter un véritable intérêt éducatif dans le domaine des mathématiques.

Pour les plus jeunes enfants, le jeu est un matériel qui peut être manipulé, et qui rend concrets à leurs yeux des concepts par nature abstraits : compter, quantifier, écrire un nombre, comparer, ordonner, ajouter. Il imite sur ce point les matériaux éducatifs classiquement utilisés comme médias pour la construction d'une pensée mathématique.

Mais c'est aux enfants qui ont appris et connaissent leurs tables d'opérations (addition, multiplication) que ce jeu sera le plus utile. Plusieurs règles du jeu des tuiles demandent de faire des calculs en tâche de fond pour gagner la partie, et obligent donc le joueur à automatiser ces opérations avec une efficacité croissante. Notons que si l’enfant (ou l’adulte !) répétaient simplement ces opérations comme un devoir, il ne serait probablement pas aussi impliqué ni aussi performant dans son entraînement. Le fait d'avoir besoin, tout en gérant d'autres paramètres, d'un calcul juste et rapide pour s'assurer la victoire, met le joueur dans une situation de calcul dense et motivé.

ligne de chiffres

Enfin, la restriction du matériel aux 10 chiffres, à l’exclusion des nombres, est un tremplin pour accéder à la représentation « circulaire » des nombres : quand une dizaine a été comptée, on incrémente le chiffre des dizaines et on recommence le compte des unités à l’identique. Et de même pour les centaines et les milliers.
Ce principe peut être abordé naturellement par l’écriture des nombres avec les chiffres, mais aussi par les calculs « modulo 10 » entre deux chiffres :
5 + 7 donnera 12, dont on ne retiendra que 2 (le chiffre des unités)
9 x 3 donnera 27, dont on ne retiendra que 7.

Liens

Jeu du même auteur

Partages

Contact




Haut de page

© Tous droits réservés